Sortie Club du 10 juillet : UN JOUR SANS …..

UN JOUR SANS…….

Cela m’arrive rarement des jours comme cela. Il fallait donc que j’en écrive quelque chose, pour marquer le coup.

C’était donc un jour sans sucres lents dans le corps. Je souhaite perdre quelques kilos et le régime que l’on me propose évite soigneusement les pâtes, le riz…

C’était un jour sans une machine fiable car très fatiguée. Les roues ont toujours du jeu malgré les multiples interventions de mécanos hors paires.

C’était un jour sans réelle envie de se lever. Mais , c’est comme dab à 5 heures 10 que je m’envole pour ce qui devient une tradition chez moi, à savoir, un petit prologue de 68 km à travers le Vexin ( Jouy le moutier, Vauréal, Boissy l’aillerie, Us , Marines, Le Perchay, Gonzangrez, Les Mureaux , Triel et Andrésy)

C’était un jour sans grand monde ( Loïc Laurent, Philippe Bunel, Christian Poureau, Fabrice Jan et votre serviteur)

C’était un jour sans une envie réelle de rester groupé. Fabrice était tellement presser d’en découdre qu’il s’élance à 7 heures 29, pensant ne trouver personne au rendez vous.

C’était un jour sans récupérations et relais efficaces. Ca attaque dès le départ dans la bosse qui nous amène à Feucherolle. Bibi n’arrive pas à suivre. La tension est à son maximum. Celle-ci ne va pas retombée de si tôt.

C’était un jour sans l’esprit club. Je suis peut-être mal placé pour en parler et enguirlander les gars  qui ne s’occupent pas de l’état de forme de leurs copains, et qui, au lieu de lever le pied, feignent de comprendre et  persistent dans une attitude d’indifférence complète.

Mais comme,  j’étais dans un jour sans, je deviens donc plus sensible à ce qui peut faire lien dans une équipe.

C’était donc un jour sans une arrivée groupée à Andrésy pour se dire au revoir, en personne responsable et civilisée.

Christian et moi, arriverons à 12 heures, après avoir effectué les 107 km ( à 25 km/h )

Quant à Fabrice , il arrivera bien avant nous. Nous ne roulions pas assez vite pour lui!

C’était un jour sans compter, car de mon côté j’ai poursuivi afin que Garmin m’affiche, un joli « 200 km » effectué en 7 heures 56, sur son écran.

Avec une moyenne de 25, 21 et un dénivelé de + 1900, je n’ai pas le sentiment,

d’avoir eu un jour sans une grande satisfaction à l’arrivée.

J’ai même reçus des encouragements chaleureux de nos vététistes et de notre super président dans la traversée de Pontoise vers les 12h30.

Bon Courage à Christian qui part mardi pour un périple de 800 km en direction de Grenoble.

Et à Jeudi pour les autres.

Armando

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s